category

 La réalité augmentée, une nouvelle façon de promouvoir des produits

 La réalité augmentée, une nouvelle façon de promouvoir des produits

La réalité augmentée, souvent définie par l’acronyme AR (Augmented Reality) fait partie de ces technologies récentes qui révolutionnent le monde de jour en jour. Mais de quoi s’agit-il concrètement ?  

La réalité augmentée a la particularité ingénieuse de mêler le virtuel au monde réel. En effet, elle permet l’interaction entre des données numériques (la plupart du temps en 3D) et l’environnement réel, tout ceci en temps réel. Ce mécanisme donne ainsi l’illusion à son utilisateur d’une réalité qui n’est en fait que l’incrustation d’élément.

Bien que ce phénomène ne soit populaire et exploité à des fins commerciales que depuis quelques années, sa conception, elle, est bien plus ancienne et date de 1968 !

C’est Ivan Sutherland qui crée le premier casque HUD (Heads up Display c’est-à-dire casque à vision tête-haute). Ce dernier présente une vision transparente grâce à laquelle il est possible de réagir avec des mouvements de tête.

Cette technologie fut rapidement exploitée dans l’armée et a su rapidement évoluer pour être aujourd’hui utilisée dans de nombreux domaines tels que les jeux vidéo, les applications mobiles, le cinéma, le médical, la robotique et bien d’autres encore.

Le parfait exemple de la RA est l’application Pokemon Go, qui a connu un immense succès. Cette application permet de capturer des Pokémons dans notre propre univers « réel ».

Il est important de faire la différence entre réalité augmentée et réalité virtuelle. 

Deux notions très souvent confondues. La réalité virtuelle nécessite un minimum de matériel tel qu’un casque et permet à son utilisateur d’être projeté directement dans un monde virtuel. C’est l’homme qui passe du côté « virtuel ». 

Alors que la réalité augmentée permet, elle, au « virtuel » de rejoindre notre monde « réel » et nécessite d’avoir juste un écran.

Les marques ont  immédiatement compris le potentiel de cette technologie, notamment l’impact de celle-ci sur une population notamment de consommateurs.

 L’attractivité de la réalité augmentée suscite énormément la curiosité de chacun et pousse une personne à s’investir davantage s’agissant d’expériences immersives et engageantes.

The Drum a d’ailleurs rapporté, selon une étude, que la réalité augmentée captait l’attention des gens pendant 85 secondes, augmentait le taux d’interaction de 20% et améliorer les taux de clics d’achat de 33%.

Elle permet aux différentes marques de se démarquer à travers des campagnes publicitaires uniques, personnalisées et parfois folles. Et nous n’évoquons pas là que de simples postes sur les réseaux sociaux, toutes les idées sont les bienvenues pour promouvoir un produit, aussi bien par le Print, les packagings, les magazines, l’Outdoor et bien plus encore, en voici quelques exemples de pub à réalité augmenté:

  BBC Earth qui sensibilise avec une campagne sur un abri-bus https://www.youtube.com/watch?v=NfWWH3XDDZc

  Timberland qui met à disposition de ses clients des cabines d’essayages virtuelles https://www.youtube.com/watch?v=5TZmQPdhpak

  Burger King qui expose de drôle de pub à réalité augmenté dans la rue https://www.youtube.com/watch?v=nGU3Z-1zwDM

Et encore tant de marques comme Uber, Coca-Cola, Lacoste, Adidas, L’Oréal, Perrier, McDonald’s, Pepsi, Heineken, Ikea ou encore The Walking Dead s’en sont accaparés pour promouvoir la sortie d’une nouvelle saison.

 

La folie des filtres sur Snapchat et Instagram (ou sur les réseaux sociaux)

Nous n’en sommes peut-être pas vraiment tous conscients mais nous utilisons quotidiennement cette technologie. 

En effet, les applications tels que Snapchat et, un peu plus récemment, Instagram, sont parvenus à exploiter la réalité augmentée à travers leur fameux « Lens » ou en français, « filtres ». Ces filtres leur permettent de fidéliser un grand nombre d’utilisateurs.

Snapchat, application qui permet d’envoyer et de partager instantanément des messages et surtout des photos et des vidéos, est le premier à avoir permis à ses utilisateurs, en 2015, de personnaliser leurs photos en y ajoutant un filtre directement à partir de la caméra (donc au moment précis de prendre la photo/vidéo).

Si Snapchat était le premier à concevoir les filtres, cette technique est maintenant accessible sur quasiment toutes les plateformes 

Chacun peut créer son propre filtre et le partager. C’est plus de 2,6 milliards de filtres sponsorisés qui sont vus et envoyés chaque jour selon Reality Filters et 70% des utilisateurs de ces applications font un usage quotidiennement de la réalité augmentée.

Sur Instagram, cette fonctionnalité est arrivée un peu plus tard, en 2019. Elle évolue et s’améliore constamment de jour en jour en permettant ainsi à sa communauté de se surpasser en créant des filtres à réalité augmenté sur Instagram.

Il y a plusieurs façons d’utiliser d’exploiter les Lens :

  Pour créer des filtres en ajoutant des artifices sur le visage et lui permettant d’effectuer une action avec un mouvement.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=6&v=ce7HqcNjL84&feature=emb_title

  Permettre à l’utilisateur d’ajouter un élément 3D dans un environnement réel.

Crédits : Engadget

  Des jeux qui nécessitent des mouvements

Plus récemment, c’est l’application TikTok qui fait des ravages du côté de la réalité augmenté et rencontre un grand succès. 

Cette application bien plus récente que Snapchat et Instagram, connaît une croissance exponentielle par ces utilisateurs. L’application met à disposition de nombreux filtres permettant à chacun de créer de courtes vidéos et de les partager avec le public. 

Cependant, elle ne permet pas encore à des annonceurs de créer une expérience virtuelle pour promouvoir leur marque et leurs produits. Cela ne saurait tarder.

Observant une utilisation quotidienne de ces plateformes et le succès phénoménal de ces filtres, le marché de la publicité rebondit et entre en jeux. 

Ces plateformes proposent une nouvelle façon de promouvoir un produit commercial, une nouvelle expérience. C’est le cas de Nicki Minaj qui est la première à avoir fait la promotion d’un album grâce à un filtre éphémère sur Snapchat. En effet, pour la sortie de son album « Queen », Snapchat proposait d’utiliser un filtre spécial avec en arrière-plan la musique de Nicki Minaj ainsi qu’un lien « shop ». 

Ce bouton « shop » permettait à son utilisateur d’effectuer des achats directement sur l’application sans avoir besoin d’être redirigé vers un site en ligne. 

D’autres marques comme Adidas, Amazon et bien d’autres ont également eu recours à des filtres pour leur promotion. Cependant, l’utilisateur était redirigé vers un site Web.

Il a été également mis en place un Snap Pixel qui permet aux annonceurs de suivre le nombre de ventes après l’utilisation de leurs filtres promotionnels.

Il est aujourd’hui très simple et accessible à tous de créer ses propres filtres. Chacun commence à développer son propre studio de création : ARKit pour Apple, Rality Labs pour Facebook, ARCore ; Google Lens ou encore Swirl Pour Google et enfin AR View pour Amazon.

 La réalité augmentée sait créer un lien émotionnel avec son utilisateur. Elle nous invite à vivre une expérience unique et parvient à nous donner le sentiment d’être acteur. Les marques l’ont très bien compris et ont d’ailleurs rebondi directement sur cette vague technologique. 

C’est aujourd’hui un support incontournable et indispensable pour le marketing. Pour créer un véritable pouvoir d’attraction, la marque en question doit « toucher » et « sensibiliser » le potentiel consommateur en créant un besoin dont il peut être acteur et en utilisant ces différents filtres.  

 

Avez vous aimé ce post ?



Réservez votre Audit gratuit !
Transformons ensemble vos données en profits parlons-en !
IMG lettre

Subscribe to
our Newsletter

To stay updated